NOUS INVITONS TOUS LES SALARIES A SE RAPPROCHER DES RELAIS SYNDICAUX DANS LES HYPER POUR PARTICIPER ENSEMBLE AUX ACTIONS LOCALES MAGASIN PAR MAGASIN 




Le syndicat CGT Carrefour Banque appelle tous les salariés à manifester aux côtés de nos collègues du groupe lors de la semaine de la colère du lundi 26 mars au lundi 02 avril 2018.




AVANT / APRÈS
Vos droits aujourd'hui et demain avec les ordonnances 

Savez vous quels sont vos droits et ce qu'ils deviendraient si les ordonnances étaient publiées ? Seule la mobilisation, la grève et les actions collectives peuvent empêcher que ces reculs sans précédents ne deviennent des réalités. C'est pourquoi la CGT publie ces informations et appelle à manifester le jeudi 16 novembre 2017.

TOUS ENSEMBLE DANS LA RUE LE 16 NOVEMBRE POUR SAUVER NOS EMPLOIS






La cgt

Rassemblement devant la Préfecture pour exiger le respect des droits fondamentaux ()
Mercredi 11 juillet a eu lieu un rassemblement à l'initiative de la CGT devant la Préfecture de Seine-et-Marne (77) afin de protester contre les injustices subies depuis plusieurs mois par des agents de la préfecture.
En l'espèce, les droits fondamentaux y sont bafoués, notamment le respect des droits des agents de retour de congés familiaux ou de maladie, suite à un accident de travail... de plus, de façon générale, l'égalité femmes-hommes n'y est pas respectée.
Par ailleurs, plusieurs agents sont (...)
>> Lire la suite

Loïc Deschamps, délégué CGT chez Altran, convoqué en vue de son licenciement ()
Délégué central CGT chez Altran Technologies à Toulouse, Loïc Deschamps était convoqué ce 10 juillet, pour un entretien préalable à licenciement.
S'il ignorait les motifs de cette procédure, il ne s'en est pas étonné : depuis le bras de fer engagé avec la direction en 2009 pour non respect de la convention collective, ce sont neuf militants syndicaux (deux représentants FO, un représentant Sud et six représentants CGT) qui ont été, souvent pendant la période estivale, soumis à ce type de procédure... sans (...)
>> Lire la suite

La cgt

Le 6 décembre 2018, je vote CGT ! ()
Les agents de la fonction publique, titulaires et contractuels, éliront en fin d'année leurs représentants dans les instances paritaires. Un enjeu majeur pour tous.
>> Lire la suite

Négociations sur l'encadrement ()
Suite à la suppression de la caisse de retraite complémentaire des cadres, des négociations sur la « notion d'encadrement » se tiennent jusqu'en avril 2018.
L'enjeu global de cette négociation est de répondre aux aspirations spécifiques des salariés de l'encadrement en leur donnant des droits et des moyens propres à leur place et leur rôle dans l'organisation du travail. Les Ingés Cadres Techs CGT veulent d'autres scénarios que "se soumettre ou se démettre" au travail.
>> Lire la suite


Un accord de PSE qui valide des milliers de suppressions d’emplois Le 24 avril 2018, 3 organisations syndicales (FO, CFE-CGC et CFTC) ont signé l’accord sur les mesures d’accompagnement relatif à la réorganisation de l’activité de Carrefour Proximité France (CPF), dit PSE (Plan de Sauvegarde pour l’Emploi).

 

La CGT n'est pas signataire de cet accord.

 

En effet, la CGT, dès le début, a refusé tout plan de suppressions d’effectifs appliqué aux magasins Carrefour City, Contact, Contact Marché (dit ex-Dia), au nombre de 273 magasins pour 2 272 salariés. Les raisons en sont simples et font pourtant consensus auprès des autres organisations syndicales : le groupe Carrefour, c’est 3,3 milliards d’euros de trésorerie, 760 millions de profits en 2017, 356 millions d’euros distribués aux actionnaires, 370 millions d’aides de l’État (CICE, exonérations de charges sociales) et le comble : 78% d’augmentation de salaire pour les cadres dirigeants en 2017, alors que les salariés de la proximité ont bénéficié de 0,2% d’augmentation de salaire en 2017. Cherchez l’erreur ! Le motif économique qui justifie ce PSE n’a donc jamais eu de sens et un front social afin de le combattre était justifié, comme le réclamait la CGT. 

 

La CGT dénonce la position paradoxale des autres organisations syndicales. Le 18 avril 2018, lors de la réunion du Comité européen, toutes les organisations syndicales du Groupe ont voté défavorablement à la stratégie « Carrefour 2022 » du PDG Alexandre BOMPARD et quelques jours plus tard, certaines votent favorablement pour les plans d’accompagnement sociaux de ce PSE dans les différentes entités du groupe. En outre, cet accord de Plan de sauvegarde de l’emploi chez CPF ne présente pas la vertu que l’on veut lui prêter, car il comporte des mesures qui paraissent mal évaluées. En effet : 

 

- La volonté de mise en œuvre rapide du projet de PSE a mis en lumière certaines connivences entre la Direction et des syndicats dits « maison », sans compter les nombreuses entraves d’information-consultation aux instances qui ont eu lieu. 

 

- L’effet de leurre d’un grand volume d’offres d’emplois de reclassement chez Carrefour est mécaniquement entretenu par des quantités d’offres d’emploi à temps partiels qui ne correspondent pas à la population salariale de CPF. 

 

- L’accord survole la mesure principale de recherche de repreneur qui est la disposition principale pour la sauvegarde des emplois afin d’empêcher un très grand nombre de licenciements. 

 

La Fédération Commerce, Distribution et Services réaffirme son soutien au syndicat CGT Carrefour qui continuera donc son rôle d’information auprès des salariés, d’alerte auprès de la DIRECCTE. La Fédération et le syndicat en appellent à la responsabilité du gouvernement. 


https://www.cgtcarrefour.fr

LA MOBILITE OU LA PRECARITE
LA MOBILITE OU LA PRECARITE